Aleksandra Mir

Hypothese de l’Impact Géant

By Laurent Diouf
allbrary.fr, November 2014

Après l'âge de fer et des différents métaux synonymes de la révolution industrielle, nous voici de nouveau dans l'âge de pierre, du silicium et des terres rares… En prenant comme thème le minéral, l'exposition collective l'Hypothèse de l'impact géant illustre la question du devenir de l'humanité au regard des problèmes écologiques, économiques et politiques auxquelles nous sommes confrontés actuellement.

Le nom de cette exposition, qui se tient au Carreau à Cergy, provient d'une théorie scientifique (parmi d'autres) selon laquelle la lune serait le fruit d'une collision entre la terre et un corps céleste qui aurait éjecté un magna de roches et de minerai qui se serait ensuite agrégé. La première œuvre exposée s'intitule donc bien évidemment Moon. Il s'agit d'une animation signée Atsunobu Kohira symbolisant les interactions entre les deux astres.

C'est le collectif Le Sans Titre — composé des artistes Cécile Azoulay, Cécile Babiole et Julie Morel — qui est à l'origine de cette initiative. Fortes de leurs expériences en programmation et commissariat, elles ont confronté leurs approches, réflexions et réseaux pour en dégager des problématiques exploitables visuellement, avant de recentrer le projet qui, au départ, était plus lié à une approche plastique du minéral vers une articulation entre politique, science et fiction.

Cette thématique, à la fois fictionnelle et sociale, s'incarne donc dans une quinzaine de pièces, dispositifs et vidéos. Mêlant matériau brut (du charbon) et mécanisme emprunté à des platines disques, Black Sound, l'installation de Cléa Coudsi & Éric Herbin, nous renvoie au son de la terre. Filmée par Yuri Ancarani, la chorégraphie gestuelle du "capo" d'une carrière de marbre à Carrare étonne par sa grâce au milieu des machines et des blocs de pierre. Martin Howse nous dévoile la magie de la formation du cristal avec son installation qui fonctionne comme le laboratoire d'un alchimiste des temps moderne. Avec Petroleum Politics, le collectif Bureau d'Études dénonce l'emprise des consortiums pétroliers par un graphisme qui ressemble aux cartes psychogéographiques des situationnistes…

La performance filmée d'Aleksandra Mir, First Woman On The Moon, célèbre de manière militante le premier alunissage. Hors les murs, à Visages du Monde, Adelin Schweitzer opte pour une approche plus décalée de l'exploration de la Lune, en jouant sur des effets de perspective. Moins rêveurs, Revital Cohen & Tuur Van Balen ont décortiqué des ordinateurs pour en extraire et recycler les métaux (cuivre, tantale et aluminium) : H/AlCuTaAu est emblématique de l'intention de cette exposition.

Une exposition cohérente dans ses propositions. Une exposition ouverte, comme en témoigne aussi les ateliers à destination des enfants qui complètent cette proposition. Une exposition transversale qui mêle artistes confirmés et créateurs en devenir, art contemporain et arts numériques en essayant de créer un dialogue entre les œuvres.